Gloire et déchéance de Madame Van Der Brick

Publié le par Madame Van Der Brick

Telle une épopée, la vie de madame van Der Brick a connu la réussite comme le déclin.

Mais l’apogée de cette existence ne nous sera pas conter ici. Nous la rencontrons au bord de la falaise, plusieurs comportements peuvent s’observer : fuite, tétanie ou saut dans le vide. C’est en cela que Mme Van Der Brick peut revendiquer son statut d’héroïne, car elle choisi la dernier solution. Pour le plus grand bonheur des spectateurs car n’est-ce pas pour cela que nous allons au théâtre, au cinéma, lisons des livres… ?

Pour assister aux sauts des autres dans un purgatoire où il fait bon rester assis dans son fauteuil. Nous aimons les scènes de combat, les querelles amoureuses, les morts tragiques, les vengeances brûlantes, les défis impossibles à relever. Même si Mme Van Der Brick écorne légèrement son statut d’héroïne par une trivialité délicieuse, nous ne pouvons nous empêcher de l’admirer. Renversant l’image glorieuse et lisse du héros, elle nous agrippe de son accent rocailleux, nous secoue de sa mauvaise foi, nous aveugle par ses tenues clinquantes et nous finissons conquis…

Sa solitude nous parle autant que nous admirons son courage. Car c’est de cela finalement dont il est question : le courage face à l’adversité. Où trouver les ressources nécessaires pour continuer à lutter alors même que tout nous abandonne et que notre fragilité nous mène dangereusement vers le versant obscur de la volonté : l’inconscience. Celle de malmener sa dignité au point de provoquer la pitié plutôt que l’admiration.

A vous de juger.

Publié dans présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article